28 août 2018.
Sibyle Veil, PDG de Radio France a répondu au courrier que lui avait adressé le Club de la presse en réaction à la suppression de deux chroniques européennes de la journalistes Anja Vogel. Voir ci-dessous : 19 juillet 2018)

Dans une lettre datée du 10 août et réceptionnée le 22 août à Strasbourg, la PDG de Radio France exprime l’idée que

« (…) Loin de traduire un affaiblissement du traitement de l’actualité européenne, la rentrée radiophonique 2018/2019 sera au contraire marquée par la diffusion de nouvelles émissions consacrées aux sujets européens ».

« (…) un nouveau rendez-vous hebdomadaire le dimanche (sur France Inter) »

 » (…) mise en place d’un dispositif ambitieux (sur France Info pour la couverture des élections européennes). Et pousruite de la diffusion de ses trois rendez-vous hebdomadaires consacrés à l’Europe ».

 » Au delà de l’actualité liée aux élections européennes, d’autres émissions adopteront un angle spécifique, à l’image de la nouvelle édition de MON MICRO CITOYEN, programme d’éducation aux médias où des collégiens interviewent les députés de la circonscription de leur établissement, diffusée par France Bleu qui aura pour thème « L’Europe » et sera traitée par 10 académies et 10 stations de France bleu en étroite collaboration. » (…)

A la faveur de la probable venue de la PDG de Radio France à Strasbourg, nous espérons vivement avoir l’honneur de l’accueillir à un déjeuner-débat et aborder avec elle ce sujet, et tous les thèmes de la rentrée de Radio France.

19 juillet 2018.
C’est avec regrets que nous avons appris la suppression de deux émissions consacrées à l’Europe de la grille des programmes de la rentrée 2018 du groupe Radio France :

Tous Européens, sur France Bleu, qui permet au grand public d’être informé des travaux et réalisations de l’Union.

En direct de l’Europe, sur France Info, qui permet chaque dimanche, de mieux comprendre et de se familiariser avec les mécanismes européens.

Notre consœur Anja Vogel y œuvre avec beaucoup de compétence, ce qui lui avait valu le Prix du Club de la presse Strasbourg Europe en 2005.

Partout en Europe nous constatons une percée eurosceptique et nationaliste et nous sommes étonnés par cette décision prise à la veille des élections européennes de 2019 qui nécessiteront, plus que jamais, une information constructive.

Le Club de la presse Strasbourg Europe compte plus de 800 membres, dont de nombreux journalistes européens. Aujourd’hui, l’Europe a besoin de voix et de l’expertise de journalistes spécialisés.

Aussi, le 18 juillet 2018, le Club a adressé un courrier à la directrice de Radio France Sibyle Veil pour lui demander de bien vouloir reconsidérer cette décision et de conserver ces émissions au moins pour une année supplémentaire.

En augmentation constante depuis 1979, le taux d’abstention de 2014 avait atteint le triste record de 57%. Le pire est à envisager pour 2019 et nous craignons que la suppression de ces émissions ne contribue à amplifier ce phénomène néfaste pour la démocratie. Le service public auquel nous sommes tous attachés se doit d’être moteur et exemplaire sur l’arbitrage éditorial et la place accordée à l’information européenne.

Le Club de la presse Strasbourg Europe

X